News de l'élevage   Conditions d'élevage/de vente Articles Mes lapins Mes cochons d'Inde
Planning des portées A vendre Expositions Pension pour rongeurs Contact et liens


                              Les principales maladies du lapin


          Petits descriptifs des principales maladies pouvant être rencontrées chez nos lapins de compagnie.




                                                      Le coriza

Description:
Le coriza est certainement l'une des affections les plus couramment rencontrées chez les lapins de compagnie. Elle se caractérise par des éternuements accompagnés d'écoulements naseaux plus ou moins purulents. Le coriza est évolutif, c'est à dire que ça commence souvent par de simple éternuements, puis par un nez légèrement humide, des yeux qui coulent, pour finalement évoluer vers un nez compètement pris et par un lapin qui a du mal à réspirer, allant jusqu'a la pneumonie. Lorsqu'elle atteint cette forme avancé, le coriza est appéle "pasteurellose", et est très difficile à soigner et extrèmement contagieuse. Généralement les lapins ne sont plus soignables, ou si ils le sont encore, ils resteront porteur à vie et redéclareront la maladie à la moindre occasion (stress, baisse de l'immunitée...).

Causes:
Les courrants d'air (la plus fréquente, provoquant donc un "coup de froid"), une cage sale avec des vapeurs d'amoniaque très fortes, un foin très poussieux, le contacte avec d'autres animaux malades, l'humidité.


Comment traiter:

Le coriza se soigne très bien avec des antibiotiques à condition d'être pris à temps. Des éternuements répétés accompagnés d'un lapin qui va se moucher avec ses pattes avant et d'un nez légèrement humide doivent vous poussez à consulter un vétérinaire. Cette maladie ne se soigne pas seul, ne pensez donc pas que le temps arrangera les choses, celà ne fera que les empirer au contraire.

Comment prévenir:

Tout d'abord en faisant très attention aux courrant d'airs. En offrant à votre lapin une cage nettoyée régulièrement, en permettant un bon renouvellement de l'air dans lequel il vit afin d'en chasser l'humidité (aération de la pièce tous les jours portes fermés, donc sans courrant d'air), en évitant tout contact avec des lapins malades ou inconnus.



                                                                       La pododermatite

Description:
La pododermatite désigne en faite une irritation de la peau situé sous les pattes arrière (plus rarement sous les pattes avant). Celle-ci perd ses poils, rougit, et s'irrite au point de former des plaies ouvertes très douloureuses.

Causes:

Plusieurs causes explique la présence de pododermatite:
- Un sol trop dure: Avec par exemple un lapin qui vit dans une cage nue, directement sur le plastique, avec uniquement un bac à litière. La lapin marche sur du plastique dure, et donc, sans aucun amortisseur pour ses pattes qui s'habiment donc. C'est pour cette raison que je n'aime pas du tout les cages avec un simple bac d'angle et sans litière au sol. Après ce n'est que mon avis...
- Le manque de sortie: Le lapin reste assis dans sa cage, appuyant donc sur ses pattes arrières de tout son poid, sans jamais avoir l'occasion de bouger. Des plaies apparaissent donc très rapidement sur celles-ci.
- L'obésité: Trop de poids sur la pattes arrières.
- Le manque d'hygiène: Le sol de la cage est humide, la peau scuinte donc très rapidement et s'infecte.

Comment traiter:
Les pododermatites se soignent bien si elles sont prises à temps. Il est indispensable d'aller consulter un vétérinaire si vous constatez une perte de poil sous les pattes de votre lapin, ou pire, des plaies. Si ces plaies ne sont pas soignées, celà peut aller jusqu'a l'ulcération et l'atteinte des os du pied. De plus, il convient d'identifer la cause de cette pododermatite et de l'endiguer.
- Un sol trop dure: Offrir à votre lapin un sol agréable aux pattes, soit en mettant de la litère partout (ce que personnellement je fais), soit, si vous êtes un fan des bacs d'angles, en mettant une serviette éponge bien épaisse au fond de la cage. Evitez la moquette en fond de cage permanent, car elle est irritante.
- Le manque de sortie: Permettre au lapin de se dépensez plus (au moins 2h par jours grand minimum).
- L'obésité: Réduire fortement la dose de granulés afin que le foin constitut le premier aliment mangé par votre lapin. Augmentez les sorties et offrir des divertissements tels que des tunnels, des haies, qui le feront se dépenser.
- Le manque d'hygiène: Changez le coin toilette tous les 3 à 4 jours, la cage entière toutes les semaines.

Comment prévenir:
 
Offrir à son lapin une cage confortable et propre, avec des sorties quotidiennes et suffisament longues, ainsi qu'une alimentation équilibrée.



                                                   L'arret du transite intestinal


Description:
Le transite intestinal du lapin à la particularité de ne pas contenir de muscles. Ce sont les aliments ingérés à longueur de journée qui font dessendre les crottes jusqu'à l'anus. En l'abcence d'aliments ou en cas de bouchon dans l'intestin, le transite s'arrête, et l'occlusion intestinal guette, l'animal étant en danger de mort. L'arret du transite est facilement indentifiable: tout d'abord le lapin est constipé et ne produit plus de crottes. Il est  prostré, en boule sur son coin toilette, il n'en bouge pas. Il a l'air abattu, triste, parfois il grince des dents (signe de grande douleur). Le ventre est souvent dur et tendu.

Causes:
Plusieurs causes peuvent expliquer un arret du transite.Tout d'abord un lapin qui n'a pas la possibilité de grignotter à longueur de temps, ou mis à jeun volontairement avant une intervention chirurgical (rappel que ce n'est surtout pas à faire vu que les lapins ne peuvent pas vomir, donc, totalement inutile et quarement dangereux). Les pertes de poils durant les périodes de mue sont la première cause d'arret du transite car cela créer des bouchons de poils dans l'intestin. Le lapin en ingère en faisant sa toilette, et celà peut créer des boules de poil et donc, un blocage du transite.


Comment traiter:
En cas d'arret du transite, il ne faut pas attendre et prendre RDV dès que possible chez la vétérinaire (urgence absolue!!).  En attendant, il est extrèment important d'essayer de faire repartir le transite. En cas d'animal sous alimenté, il faut le gavé, en lui donnant par exemple à la seringue (sans aiguille!) ,des petits pots pour bébé, même de force, l'important étant de faire redémarer les fonctions digestives. En cas de bouchons de poils durant une période de mue, le gavage est aussi très important, mais on peut en plus donner à la seringue du jus d'ananas, dont l'accidité va aider à dissoudre le bouchon de poil, et qui va en plus servir à hydrater le lapin. Ces gavages sont à effectuer par petite dose, toutes les heures par exemple. Après chaque gavage, on massera doucement le ventre du lapin. Ces conseils ne remplace absolument pas une consultation chez un vétérianire, ils servent juste à attendre celle-ci.

Comment prévenir:
En donnant du foin à grignotter à volonté au lapin de telle sorte que son transite se fasse en continue.
En période de mue, pensez à brosser tous les jours l'animal, afin d'enlever avec la brosse un maximum de poil.




                             Les problèmes dentaires (les malocclusions)


Description:  
Il existent deux types de malloclusions: les malocclusions des  incisives (dents de devant), les moins "graves" si on peut dire, et les malocclusions des molaires (dents du font), qui sont elles, très graves. En cas de malloclusions des incisives, les dents du bas au lieu de rester légèrement en retrait face à celle du haut, passent devant au contraire. Les dents ne se touchent plus et poussent donc en continu, les dents du bas passant devant, et les dents du haut se repliant dans la bouche de l'animal. Au bout d'un certains temps (en générale 15 jours), l'animal ne peut plus s'alimenter.
Les malocclusions de molaires sont sur le même principe, les dents ne poussent pas droites, elles poussent soit vers l'intérieur provoquant un "pont" au dessus de la langue, soit vers l'extérieur, blessant les joues. Il peut aussi y avoir le cas de dents qui poussent au niveau de la racine dans la gencive, et dans ce cas là on va observer l'apparition d'abcès au niveau des joues, des yeux, ou des dents elles même. C'est extrèmement douloureux pour le lapin qui n'arrive plus à manger correctement de part la gène et la douleur provoquée.
Les premiers signes d'une malocclusion qui doivent vous poussez à examiner la dentition de votre lapin et à consulter un véto seront: des difficultés de mastications, un lapin qui bave, des grimaces lorsqu'il mange son foin ou ses granulés, une anorexie partielle ou totale.

Causes:
Plusieurs causes peuvent expliquer des cas de malocclusions.
Tout d'abord une cause génétique, car il faut savoir que plus l'animal est typé, c'est à dire avec une tête toute ronde et un museau court et bombé, et plus la machoire rétrécie, ce qui provoque des cas de malocclusions. Les béliers nains par exemple, 
de part leur morphologie faciale, sont particulièrement sujets à ce type de problème.
Ensuite celà peut être traumatique (pour les malocclusions des incisives uniquement). Le lapin se cogne ou tombe sur ses dents qui soit se cassent, soit se décalent, provoquant ainsi une pousse de travers.
Celà peut également être dut à une mauvaise alimentation, trop pauvre en fibres (contenu dans le foin). Les fibres sont ce qu'il y a de plus abrasif pour les dents, elles agissent comme de limes qui les usent. Si le lapin ne mange pas assez de foin, les dents ne s'usent pas assez et donc poussent trop, provoquant des malocclusions  (incisives et molaires).

Comment traiter:
En cas de malocclusion des incisives, la première chose à faire est de prendre RDV chez un vétérinaire pour effectuer un raccourcissement des dents. Celà peut paraitre impressionant mais c'est impératif pour que le lapin puisse remanger normalement, et c'est sans douleur si c'est bien fait, car mis à part la partie haute qui est inervée, le reste correspond en faite à la coupe d'un ongle, donc totalement indolore.  Il est conseillé d'aller chez un véto NAC pour celà. En cas de malocclusion avéré, cette opération devra etre répétée toutes les 3 à 4 semaines, et ce toute la vie de l'animal. Votre vétérinaire pourra vous apprendre à le faire, ce n'est pas très comliqué si on vous montre comment s'y prendre.
En cas de malloclusions des molaires, le problème est beaucoup plus délicat. En cas de malocclusion pas très prononcée (petite gène à la mastication uniquement), on pourra effectué un limages des dents sous anesthésie, 2 à 3 fois par an. En cas de dents très dégradées, qui dévies franchement ou qui forme des abcès à répétition, personnellement je pense qu'il est inutil de s'acharner, la cause est perdue. Il ne sert à rien de faire vivre des animaux dans la douleur et l'inconfort, à grand coup d'antibio et d'opération à répétition. Ces lapins ne guériront jamais, et souffriront ainsi de très longs mois avant de mourir d'infections ou d'anorexie.

Comment prévenir:
En achetant des animaux dans des élevages sérieux (fuyez les élevages industriels, et bien entendu les animaleries) qui effectuent une vraie sélection sur leurs reproducteurs et n'emploient que des adultes sains, sans problèmes dentaires. Ensuite, en faisant attention à ne pas faire tomber votre lapin, à ce qu'il ne se cogne pas les dents dans la mesure du possible. Et enfin, en lui offrant une alimentation tès riche en fibre, c'est à dire avec beaucoup de foin, de verdure et peu de granulés. Ce dernier point sur la verdure étant certainement le point le plus important dans la prévention des malocclusions. 



                                                                             La myxomatose



Description:
La myxo est une maladie virale extrèmement contagieuse et mortelle dans quasiment 100% des cas pour les animaux non vaccinés. Cette maladie est propre aux lapins sauvages et domestiques, et ne touche pas les autres animaux. Elle se caractérise par l'appartition de nodules, au départ au niveau des paupières, du nez, des oreilles, puis qui s'étendent sur toute la face de l'animal. On constate aussi un gonflement des membres, de la tête et du périné. L'évolution de la maladie s'étale généralement sur une dizaine de jours et se termine par la mort de l'animal.
Dans certains cas très rares, la maladie prend une forme minime et regresse toute seul en ne provoquant que de petits nodules secs qui s'en vont rapidement. Généralement ce sont les lapins vaccinés qui déclarent ce genre de forme atténuée de la maladie, le vaccin aidant à combattre la maladie.

Causes:
Ce virus est très très contagieux, et se tansmet soit par contact direct entre un animal malade, ou plus généralement par piques de moustiques ou de puces, qui en allant piquer des lapins sauvages malades, viennent ensuite transmettre la maladie à nos lapins de compagnie.

Comment traiter:
Dans sa forme non atténuée, le lapin n'a quasiment aucune chance d'y réchapper.  Parfois quelques miraculés réussissent à s'en remettre, mais ces cas doivent concerner 1 lapin malade sur 1000. Un traitement antibio très costaud peut être esssayer, mais l'euthanasie de l'animal devra être envisagée en cas de non regression rapide des symptomes, car cette maladie provoque une longue et douloureuse agonie.

Comment prévenir:
La vaccination reste le meilleur moyen de prévention. En zone infestée, compagnarde, ou pour les lapins qui vivent dehors en clapier, il est conseillé de vacciner tous les 6 mois. Pour les autres, ceux qui vivent en ville et qui ne sortent pas beaucoup dehors, une vaccination au printemps, début mai par exemple, permet de couvrir les mois les plus à risques qui sont les mois d'été et d'automne, avec le plus de moustiques. A garder à l'esprit que le vaccin n'est fiable qu'a environ 70%, donc, la prudence reste de mise. Evitez de sortir votre lapin lorsque la nuit tombe et que les moustique sortent. Evitez de sortir le lapin ou de ramasser des herbes à des endroits que fréquentent les lapins sauvages.




                                                                                La VHD



Description:
La VHD (
Viral Hemorrhagic Disease = Maladie Hémorragique Virale), est une maladie extrèmement contagieuse provoquée par un virus qui touche les lapins sauvages et de compagnies. Bien que moins répandu que la myxo, elle peut parfois faire des ravages dans certaines régions et élevages. La VHD est une maldie insidieuse qui tue très rapidement et presque sans symptome. Le lapin meurt en 48h, sans signe avant coureur mis à part une appatie quelques heures avant la mort, et parfois juste avant la mort quelques gouttes de sang au niveau des narines.

Causes:
Un virus, qui se transmet de la même manière que la myxo, soit par contact directe avec un lapin contaminé, soit par piqure de moustiques ou de puces ou de contacte avec de la verdure contaminée (herbes, légumes...).

Comment traiter:
Il n'existe aucun traitement contre cette maladie.

Comment prévenir:
La vaccination est le seul moyen de prévention, elle est fiable à 100% et valable 6 mois. Pour les lapins vivant dehors, il est important de vacciner deux fois l'année. Pour les autres, une vaccination au printemps, début mai par exemple, est un bon moyen de couvrir la période la plus à risque (été et automne)



Rappel: Droit d'auteur - Toute copie partielle ou totale de cette page (photos ou texte) sans accord est formellement interdite!


                                                                             HOME